Plomberie :

Tous les domaines liés à la plomberie et au sanitaire font partie de notre domaine d'intervention, qu'il s'agisse d´installations, de rénovation, de dépannages. Une large gamme de produits et de matériels, de style et de coloris très variés, est à votre disposition pour garantir votre confort au quotidien.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Chauffage

Nous installons tout type de chaudière
Vous bénéficiez d'un service clé en main allant du simple changement de chaudière à l'installation complète en passant par la mise en place de vos planchers chauffants et de vos radiateurs.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Nettoyage d'installation

Vos installations de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire vous paraissent moins performantes ? cela ne provient peut être pas de votre générateur. Nos équipes sont à même de diagnostiquer la cause du problème ; il peut s'agir en effet d'entartrage ou d'un embouage des canalisations. Pour y remédier, FRANCKY PLOMBERIE vous propose des forfaits adaptés à vos installations de :

Quelles en sont les causes ?

Le tartre

Le problème du tartre se pose avec plus ou moins d'acuité selon la dureté de l'eau distribuée (teneur en calcaire). Selon les endroits cette dureté occasionne un entartrage important des installations. Le calcaire entartre rapidement l'échangeur de chaleur où il cause deux problèmes importants : des bruits et un accroissement de la consommation en énergie. Dans les chaudières modernes, les effets du tartre sur le rendement et la consommation énergétique sont spectaculaires. Un couche de tartre d'une épaisseur d'une coquille d'œuf peut augmenter la consommation d'au moins 10% (source GE Technologie).

La corrosion / l'embouage

La corrosion commence dès que l'on remplit d'eau l'installation de chauffage. Plus l'eau est chaude et plus l'attaque est rapide. La corrosion est généralement due à la présence d'oxygène dissout dans l'eau mais peut également être galvanique ; c'est-à-dire résulter de l'effet de pile (oxydoréduction) produit par la mise en connexion de différents métaux. Le processus de corrosion produit des oxydes ferreux (magnétites noires) susceptibles d'entraver la circulation dans les radiateurs, d'occasionner une détérioration prématurée du circulateur et de former des dépôts dans les échangeurs de chaleur qui à leur tour généreront des bruits chaudière et des pertes de rendement. Autre effet secondaire de la corrosion, les émissions de gaz nécessitant de purger les radiateurs pour que la circulation puisse à nouveau s'effectuer sans entrave. Après toute opération de désembouage FRANCKY PLOMBERIE injecte systématiquement dans l'eau du circuit chauffage un produit inhibiteur de corrosion afin de neutraliser les réactions chimiques décrites ci-dessus.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les Salle de bain

Nous vous proposon les renplacment des sanitaire de votre rénovation totale ou création total de votre salle de bain,wc.
Vous bénéficiez d'un service clé en main allant du simple changement de sanitaire a la création totale ou la rénovation totale de votre salle de bain,wc
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Électricité

Nous vous proposant les dépannage des chauffe-eau électrique (cumulus), la pose des radiateur électrique, la création d'alimentation entre le tableau électrique et l'appareille (chaudière,cumulus....)

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chaudières :

Nous installons tous types de chaudières

Chaudières à ventouse ou circuit étanche


L'arrêté du 2 août 1977 modifié défini dans son article 2 les appareils ventouse comme : « un appareil est à circuit étanche lorsque le circuit de combustion (depuis l'amenée d'air jusqu'à la sortie des gaz brûlés en passant par la chambre de combustion) ne communique en aucune de ses parties avec l'air du local où cet appareil est installé ». Directement en opposition avec les appareils à tirage naturel (gaz brûlés raccordés à un conduit de fumée respectant les recommandations de l'ATG B84) ou raccordé à une VMC GAZ (Ventilation Mécanique Contrôlée).

L'air neuf nécessaire à la combustion ainsi que les gaz brûlés émis sont véhiculés depuis et vers l'extérieur par l'intermédiaire de la ventouse ; en fait deux tubes concentriques débouchant par un orifice percé dans la paroi extérieure. C'est le type d'appareil qui vous assurera le maximum de tranquillité.

Chaudière instantanée, « micro-accumulée » ou à accumulation


On différencie le type de chaudière mixte (ou double service) en fonction du principe employé pour la production d'eau chaude sanitaire (ECS). Ces chaudières mixtes produisent de l'eau chaude au fur et à mesure de la demande sanitaire. Ainsi débit et température d'eau sont étroitement liés à la puissance de celle-ci. Les besoins en confort sanitaire imposent de trouver un juste équilibre entre la puissance de la chaudière et la capacité de stockage d'eau (induisant une notion d'encombrement et de coût). La gamme d'appareil mixte s'étendant des chaudières instantanée jusqu'aux chaudières à accumulation en passant par la micro-accumulation, le confort sanitaire allant crescendo dans cette gamme. Les principes de production de l'ECS sont différents.

La chaudière instantanée :


L'eau chaude puisée est instantanément chauffée par la chaudière au fur et à mesure de son utilisation.

La chaudière micro-accumulation :

L'eau chaude puisée transite par un « mini réservoir » intégré à la chaudière. Il lisse les écarts de température et gomme les temps d'attente.

La chaudière à accumulation


Le principe en est simple : pour les faibles demandes en eau chaude, celle-ci est réchauffée en « instantanée ». Pour les plus gros débits, le ballon intégré apporte l'eau chaude supplémentaire nécessaire.

Chaudière « basse température

Pour pouvoir raccorder les appareils basse température (ou condensation) sur un conduit shunt ou plus largement sur un conduit maçonné, celui-ci devra subir une réhabilitation suivant un procédé titulaire d'un avis technique. Il faut savoir que seuls les appareils standard peuvent être raccordés à un conduit maçonné (au sens de la directive rendement des chaudières CEE/92/42)

Les chaudières dites « basse température » offrent un confort accru en optimisant leurs températures de fonctionnement. Elles créent une ambiance thermique plus douce et plus agréable et apportent plus d'économies qu'une chaudière « classique » ou à « haut rendement ».

Chaudières à condensation


Ces chaudières à condensation technologiquement à la pointe sont synonymes d'économie, de performance et d'écologie tout en offrant un niveau de confort exceptionnel. (Voir loi de finance en vigueur sur les avantages fiscaux apportés).

Pourquoi choisir la condensation ?

Pour l'Environnement : L'amélioration très sensible du rendement énergétique des chaudières à condensation diminue la consommation d'énergie et les émissions de gaz polluants. La parfaite maîtrise de la combustion du gaz grâce à un brûleur à pré mélange total assure la réduction des émissions polluantes (NOx, CO2) responsable de l'effet de serre et des pluies acides.

Pour l'Economie : Le système condensation permet d'atteindre un rendement énergétique de la chaudière jusqu'à plus de 112% (PCI). Selon l'installation et le système remplacé, l'économie d'énergie apportée par une chaudière condensation peut atteindre jusqu'à 30% de la consommation annuelle.

Pour le confort : En chauffage, avec un fonctionnement optimum à basse température, la condensation assure une chaleur douce dans l'habitat. En sanitaire la gamme condensation répond aux nouvelles exigences de confort des utilisateurs, grâce aux systèmes de stockage à micro-accumulation dynamiques, à accumulation intégrée ou associée.

Comment ça marche ?

Transformer de la vapeur en liquide s'accompagne d'une récupération de chaleur et donc d'énergie. C'est le principe de base de la condensation en chauffage : récupérer l'énergie contenue dans la vapeur d'eau présente dans les fumées. Avant d'être évacuées par la cheminée, les fumées très chaudes, produites par la combustion du gaz, traversent un échangeur-condenseur dans lequel circule l'eau de retour chauffage. La vapeur d'eau contenue dans les fumées se condense sur l'échangeur qui récupère sa chaleur, dite latente. Les fumées sont alors évacuées à environ 70°C au lieu des 200°C avec une chaudière traditionnelle. Elles réchauffent alors gratuitement l'eau du circuit chauffage et s'ajoutent à la chaleur de la combustion. L'eau résultant de la condensation (les condensats), est évacuée quant à elle vers l'égout.


Chauffage :

Nous installons tout type de chaudière
Vous bénéficiez d'un service clé en main allant du simple changement de chaudière à l'installation complète en passant par la mise en place de vos planchers chauffants et de vos radiateurs.


Nettoyage d'installation :

Vos installations de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire vous paraissent moins performantes ? cela ne provient peut être pas de votre générateur. Nos équipes sont à même de diagnostiquer la cause du problème ; il peut s'agir en effet d'entartrage ou d'un embouage des canalisations. Pour y remédier, FRANCKY PLOMBERIE vous propose des forfaits adaptés à vos installations de :

Quelles en sont les causes ?

Le tartre

Le problème du tartre se pose avec plus ou moins d'acuité selon la dureté de l'eau distribuée (teneur en calcaire). Selon les endroits cette dureté occasionne un entartrage important des installations. Le calcaire entartre rapidement l'échangeur de chaleur où il cause deux problèmes importants : des bruits et un accroissement de la consommation en énergie. Dans les chaudières modernes, les effets du tartre sur le rendement et la consommation énergétique sont spectaculaires. Un couche de tartre d'une épaisseur d'une coquille d'œuf peut augmenter la consommation d'au moins 10% (source GE Technologie).

La corrosion / l'embouage

La corrosion commence dès que l'on remplit d'eau l'installation de chauffage. Plus l'eau est chaude et plus l'attaque est rapide. La corrosion est généralement due à la présence d'oxygène dissout dans l'eau mais peut également être galvanique ; c'est-à-dire résulter de l'effet de pile (oxydoréduction) produit par la mise en connexion de différents métaux. Le processus de corrosion produit des oxydes ferreux (magnétites noires) susceptibles d'entraver la circulation dans les radiateurs, d'occasionner une détérioration prématurée du circulateur et de former des dépôts dans les échangeurs de chaleur qui à leur tour généreront des bruits chaudière et des pertes de rendement. Autre effet secondaire de la corrosion, les émissions de gaz nécessitant de purger les radiateurs pour que la circulation puisse à nouveau s'effectuer sans entrave. Après toute opération de désembouage FRANCKY PLOMBERIE injecte systématiquement dans l'eau du circuit chauffage un produit inhibiteur de corrosion afin de neutraliser les réactions chimiques décrites ci-dessus.


Les Salles de bains :

Nous vous proposon les renplacment des sanitaire de votre rénovation totale ou création total de votre salle de bain,wc.
Vous bénéficiez d'un service clé en main allant du simple changement de sanitaire a la création totale ou la rénovation totale de votre salle de bain,wc


Électricité :

Nous vous proposant les dépannage des chauffe-eau électrique (cumulus), la pose des radiateur électrique, la création d'alimentation entre le tableau électrique et l'appareille (chaudière,cumulus....)

Chaudières à ventouse ou circuit étanche


L'arrêté du 2 août 1977 modifié défini dans son article 2 les appareils ventouse comme : « un appareil est à circuit étanche lorsque le circuit de combustion (depuis l'amenée d'air jusqu'à la sortie des gaz brûlés en passant par la chambre de combustion) ne communique en aucune de ses parties avec l'air du local où cet appareil est installé ». Directement en opposition avec les appareils à tirage naturel (gaz brûlés raccordés à un conduit de fumée respectant les recommandations de l'ATG B84) ou raccordé à une VMC GAZ (Ventilation Mécanique Contrôlée).

L'air neuf nécessaire à la combustion ainsi que les gaz brûlés émis sont véhiculés depuis et vers l'extérieur par l'intermédiaire de la ventouse ; en fait deux tubes concentriques débouchant par un orifice percé dans la paroi extérieure. C'est le type d'appareil qui vous assurera le maximum de tranquillité.


Chaudière instantanée, « micro-accumulée » ou à accumulation


On différencie le type de chaudière mixte (ou double service) en fonction du principe employé pour la production d'eau chaude sanitaire (ECS). Ces chaudières mixtes produisent de l'eau chaude au fur et à mesure de la demande sanitaire. Ainsi débit et température d'eau sont étroitement liés à la puissance de celle-ci. Les besoins en confort sanitaire imposent de trouver un juste équilibre entre la puissance de la chaudière et la capacité de stockage d'eau (induisant une notion d'encombrement et de coût). La gamme d'appareil mixte s'étendant des chaudières instantanée jusqu'aux chaudières à accumulation en passant par la micro-accumulation, le confort sanitaire allant crescendo dans cette gamme. Les principes de production de l'ECS sont différents.


La chaudière instantanée :


L'eau chaude puisée est instantanément chauffée par la chaudière au fur et à mesure de son utilisation.

La chaudière micro-accumulation :

L'eau chaude puisée transite par un « mini réservoir » intégré à la chaudière. Il lisse les écarts de température et gomme les temps d'attente.


La chaudière à accumulation

Le principe en est simple : pour les faibles demandes en eau chaude, celle-ci est réchauffée en « instantanée ». Pour les plus gros débits, le ballon intégré apporte l'eau chaude supplémentaire nécessaire.




Chaudière « basse température

Pour pouvoir raccorder les appareils basse température (ou condensation) sur un conduit shunt ou plus largement sur un conduit maçonné, celui-ci devra subir une réhabilitation suivant un procédé titulaire d'un avis technique. Il faut savoir que seuls les appareils standard peuvent être raccordés à un conduit maçonné (au sens de la directive rendement des chaudières CEE/92/42)


Les chaudières dites « basse température » offrent un confort accru en optimisant leurs températures de fonctionnement. Elles créent une ambiance thermique plus douce et plus agréable et apportent plus d'économies qu'une chaudière « classique » ou à « haut rendement ».



Chaudières à condensation


Ces chaudières à condensation technologiquement à la pointe sont synonymes d'économie, de performance et d'écologie tout en offrant un niveau de confort exceptionnel. (Voir loi de finance en vigueur sur les avantages fiscaux apportés).

Pourquoi choisir la condensation ?




Pour l'Environnement : L'amélioration très sensible du rendement énergétique des chaudières à condensation diminue la consommation d'énergie et les émissions de gaz polluants. La parfaite maîtrise de la combustion du gaz grâce à un brûleur à pré mélange total assure la réduction des émissions polluantes (NOx, CO2) responsable de l'effet de serre et des pluies acides.

Pour l'Economie : Le système condensation permet d'atteindre un rendement énergétique de la chaudière jusqu'à plus de 112% (PCI). Selon l'installation et le système remplacé, l'économie d'énergie apportée par une chaudière condensation peut atteindre jusqu'à 30% de la consommation annuelle.

Pour le confort : En chauffage, avec un fonctionnement optimum à basse température, la condensation assure une chaleur douce dans l'habitat. En sanitaire la gamme condensation répond aux nouvelles exigences de confort des utilisateurs, grâce aux systèmes de stockage à micro-accumulation dynamiques, à accumulation intégrée ou associée.

Comment ça marche ?

Transformer de la vapeur en liquide s'accompagne d'une récupération de chaleur et donc d'énergie. C'est le principe de base de la condensation en chauffage : récupérer l'énergie contenue dans la vapeur d'eau présente dans les fumées. Avant d'être évacuées par la cheminée, les fumées très chaudes, produites par la combustion du gaz, traversent un échangeur-condenseur dans lequel circule l'eau de retour chauffage. La vapeur d'eau contenue dans les fumées se condense sur l'échangeur qui récupère sa chaleur, dite latente. Les fumées sont alors évacuées à environ 70°C au lieu des 200°C avec une chaudière traditionnelle. Elles réchauffent alors gratuitement l'eau du circuit chauffage et s'ajoutent à la chaleur de la combustion. L'eau résultant de la condensation (les condensats), est évacuée quant à elle vers l'égout.



Ces chaudières à condensation technologiquement à la pointe sont synonymes d'économie, de performance et d'écologie tout en offrant un niveau de confort exceptionnel. (Voir loi de finance en vigueur sur les avantages fiscaux apportés).

Pourquoi choisir la condensation ?

Pour l'Environnement : L'amélioration très sensible du rendement énergétique des chaudières à condensation diminue la consommation d'énergie et les émissions de gaz polluants. La parfaite maîtrise de la combustion du gaz grâce à un brûleur à pré mélange total assure la réduction des émissions polluantes (NOx, CO2) responsable de l'effet de serre et des pluies acides.

Pour l'Economie : Le système condensation permet d'atteindre un rendement énergétique de la chaudière jusqu'à plus de 112% (PCI). Selon l'installation et le système remplacé, l'économie d'énergie apportée par une chaudière condensation peut atteindre jusqu'à 30% de la consommation annuelle.

Pour le confort : En chauffage, avec un fonctionnement optimum à basse température, la condensation assure une chaleur douce dans l'habitat. En sanitaire la gamme condensation répond aux nouvelles exigences de confort des utilisateurs, grâce aux systèmes de stockage à micro-accumulation dynamiques, à accumulation intégrée ou associée.

Comment ça marche ?

Transformer de la vapeur en liquide s'accompagne d'une récupération de chaleur et donc d'énergie. C'est le principe de base de la condensation en chauffage : récupérer l'énergie contenue dans la vapeur d'eau présente dans les fumées. Avant d'être évacuées par la cheminée, les fumées très chaudes, produites par la combustion du gaz, traversent un échangeur-condenseur dans lequel circule l'eau de retour chauffage. La vapeur d'eau contenue dans les fumées se condense sur l'échangeur qui récupère sa chaleur, dite latente. Les fumées sont alors évacuées à environ 70°C au lieu des 200°C avec une chaudière traditionnelle. Elles réchauffent alors gratuitement l'eau du circuit chauffage et s'ajoutent à la chaleur de la combustion. L'eau résultant de la condensation (les condensats), est évacuée quant à elle vers l'égout.


Chaudières :

Nous installons tous types de chaudières


Le ramonage

FRANCKY PLOMBERIE offre un service de ramonage performant; C'est spécialisée en ramonage est équipée des outils permettant d'assurer l'entretien de vos conduits de fumée dans les conditions de sécurité maximales pour assurer la protection de l'environnement des personnes et des biens. Le règlement sanitaire départemental impose par son article 31 de faire ramoner les conduits une fois par an pour les appareils à combustibles gazeux et deux fois par an pour les appareils à combustbles solides "bois, charbon ou fuel "

Pourquoi ramoner ?

Les principaux dangers générés par la formation des dépôts et le non respect de la fréquence de ramonage sont : les risques de feux de cheminée et les risques d'intoxication oxycarbonée. Faire correctement entretenir vos conduits de fumée c'est participer à :

FRANCKY PLOMBERIE se tient toute l'année à votre service pour effectuer l'entretien et le ramonage de vos conduits de fumée